Se remettre à flots financièrement

Publié le par Paradoxale

calculette.jpgJ’ai vécu presque 3 ans à découvert perpétuel, parfois sidéral, malgré une bonne paie et des charges pas énormes. Sorties, voyages improvisés, besoin de compenser certaines épreuves, manque de volonté pour arrêter,  bien que je m’en rendais compte et bien que les soucis d’argent me rendent malade.

 

A présent, je l’ai décidé, c’est bel et bien terminé. Cette remise à flot, je l’avais prévue depuis plusieurs mois pour septembre-octobre, après les impôts. Cela fait partie de mon entreprise de stabilisation et de mieux-être dans ma vie !

 

C’est en m’inspirant des articles finances de Grégory  et du blog de Jess que j’ai mis au point ma méthode de remise à flots financière.

Quelle est-elle ?

 

Tout d’abord, la remise à flots :

Pour commencer du bon pied, être à zéro, sans découvert malgré les impôts, j’ai fait deux transferts :

-un peu d’argent venant de mon compte éco (j’ai trouvé bête d’y toucher, au début, surtout qu’il contient très peu d’argent, mais finalement, si c’est pour la bonne cause…) ;

-vider tout un compte épargne salarial, que mon agence d’intérim d’il y a 10 ans m’avait ouvert et qui dort depuis tout ce temps-là, en me prenant 20 euros par an (pour ma défense, je n’ai reçu de courrier informatif que l’an dernier… trop de déménagements pour qu’ils me suivent !)

 

Si bien que je commence ce mois d’octobre non pas à zéro tout pile (sinon, c’est le découvert assuré à la fin du mois), mais à +600, une fois les charges payées, ce qui va me permettre de fonctionner comme un mois tout à fait normal.

 

Ensuite, l’élimination des dépenses superflues :

J’ai repris toutes mes charges une par une, mes relevés de compte, pour vérifier si je pouvais supprimer certaines abonnements… Découvertes :

-mon abonnement de téléphone portable ne devrait plus être si important, depuis un an   puisque je vis avec The homme maintenant et qu’on ne s’appelle plus le soir pendant des heures -> appeler Orange pour diminuer l’abonnement (économie de 10-20 euros par mois) ;

-un contrat assurance que la macif n’a pas résilié alors que je leur avais envoyé un courrier pour tout résilier -> les appeler, ils vont m’entendre ! (économie de 22 euros par an).

 

Enfin, le fonctionnement mensuel :

Pour faire mes comptes, j’ai ouvert une nouvelle partie dans mon classeur perso.

J’ai inscrit en première page LE principe qui doit me conduire, tout bête, mais bon à rappeler : « Ne pas dépenser l’argent que je n’ai pas ! »

 

Les charges :

Là-dessus, j’ai toujours été réglo. Je paie le loyer, je participe un peu à la nourriture. Tout est bien cadré, on gère assez bien surtout depuis qu’on fait nos menus et notre liste de courses en fonction.

 

Les wishlists : j’ai ouvert quelques pages sur lesquelles écrire mes envies d’achat, en tout genre, à mesure qu’elles me viennent : vêtements, livres, produits de beauté… ça me permet d’évacuer cette envie sur le moment, d’avoir des idées cadeaux pour me faire plaisir et, surtout, de réfléchir à froid cette envie d’achat pour voir si elle tient vraiment, et si je ne peux pas en diminuer le coût (profiter d’une réduction, la trouver moins cher ailleurs…)

 

Les comptes-économies :

- 20% du salaire en économie intouchable. Si cette proportion s’avère tenable sur 6 mois, j’en ferai un virement automatique, pour ne plus avoir à m’en occuper.

- 10% pour les impôts ;

- Tous les mois, je transfère également 30 euros sur un compte pour les imprévus et 30 euros sur le compte de mes parents. A cela s’ajoutent les 30 euros qui filent directement sur mon assurance-vie. Ces virements sont automatiques, je n’ai plus à m’en occuper.

 

Dans mon classeur, j’ai un tableau récapitulatif de ces différents comptes. Ça me permet de voir d’un coup d’œil où j’en suis, et d’avoir le plaisir de voir les économies grandir.

 

Les dépenses quotidiennes :

Après tout ça, il me reste de l’argent pour moi. Là, le principe est simple :

-je liste au fil des jours ce dont j’ai besoin, ce dont j’ai envie et j’en estime le coût (voir les wishlists) ;

-je fais mes achats progressivement, en veillant toujours à éliminer les vœux superflus (pas d’achat compulsifs !!!) et à réduire le coût de certaines choses ;

-je ne m’interdis évidemment pas les dépenses qui n’étaient pas prévues. C’est le principe même de la vie ! (Enfin, sans dépasser le budget mensuel de mes dépenses perso !)

-à la fin, normalement, il me reste de l’argent : j’en place une moitié en économie intouchable et l’autre moitié sur le compte pour les imprévus.

 

Dans mon classeur, j’ai créé un tableau tout simple : dépenses prévues / dépenses effectives, que je remplis dès que je touche à ma carte de crédit.

 

Et voilà, maintenant, faut voir si ce système tient ! 1er bilan à la fin du mois !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Grégory 12/10/2010 15:09


Joli système, dont je pourrais m'inspirer pour pérenniser un peu mon organisation.

Je te souhaite une bonne réussite. D'ailleurs, tiens nous au courant !

PS: Merci pour le lien !


Malicia 30/09/2010 23:30


Bon courage ;)


Paradoxale 01/10/2010 21:00



mârchi!



Maureen 30/09/2010 17:49


Jolie organisation... Si avec ça tu es encore à découvert ;-)
Remarque moi aussi je suis un peu pareil. En revanche, je retiens l'idée de la wishliste !


Paradoxale 01/10/2010 20:59



Y'a intérêt, que je ne sois plus à découvert!!!!! pour la wishlist, j'adore, c'est un petit plaisir personnel de noter et, plus tard, de surligner ce qui a été
acheté...