Comment je reçois...

Publié le par Paradoxale

recevoir.jpgLa famille, les amis, les collègues, à la maison, on adore recevoir nos proches ! Que ce soit pour un déjeuner, un dîner, un apéro de compétition, rien ne nous fait peur, tout nous donne envie. Mais pour que ce moment agréable ne se transforme pas en calvaire (catastrophe dans le menu, la préparation, les ingrédients, le timing), quelques règles à respecter. Chez nous, elles se sont mises en place d’elles-mêmes, assez rapidement, et on a complété le processus à mesure qu’on recevait des invités.

 

J-2 :

1/ Faire le point sur le nombre d’invités, adultes et enfants. A deux jours du repas, normalement, ça devrait être au clair. Si besoin, relancer les retardataires.

2/ Etablir un menu. Pas trop en avance car avec la météo, les envies, les types d’invités, ça peut changer. Le menu doit comporter l’apéro – l’entrée – le plat et son accompagnement – le fromage – le dessert et éventuellement des amuse-bouches sucrés. Dans tous les cas, je ne prépare rien que je n’aie déjà testé auparavant car les mauvaises surprises de dernière minute sont toujours des plus désagréables et je suis particulièrement nulle en impro quand il s’agit de rattraper le coup ! Pour éviter de se prendre la tête, on privilégie les plats dont la cuisson n'est pas trop embêtante (viande saignante à éviter, par exemple, sauf pour les barbecues) et ne demande pas trop de surveillance.

3/ Vérifier que le menu correspond bien aux invités : allergies, végétarisme, goûts particuliers… en cas de doute, appeler la personne concernée car il n’y a rien de pire que de voir un de ses invités dégoûté de ne pas pouvoir profiter du repas !

4/ En même temps que le menu, vous l’avez déjà vu pour le quotidien ici, on fait la liste de courses. On y ajoute tout ce qui concerne la boisson (sucrée, alcoolisée). Tant qu’à faire, il vaut mieux vérifier le stock de café, thé et tisane, pour l’après-repas, et le stock de belles serviettes en papier (je ne suis pas encore passée aux serviettes en tissu).

5/ Direction les courses ! Mieux vaut s'y prendre deux jours avant, au cas où notre supermarché  habituel n'aurait pas ce qu'il faut.

 

Le jour J :

La préparation :

Jusqu’à présent, je n’ai jamais eu besoin de me lever aux aurores ni de préparer des choses la veille. On commence donc le matin, vers 8-9h si on reçoit à midi, plus tard pour le soir. Pour ne rien oublier, on a un truc trop utile : un tableau velleda sur le frigo, sur lequel on met tout ce qu’il y a à faire dans l’ordre, et on raye au fur et à mesure. Comme ça, on sait tous les deux où on en est et ce qu’il y a encore à faire !

1/ On met les boissons au frais. D’ailleurs, ça, si on veut le faire la veille, c’est pas plus mal. Pareil, on vérifie qu’il y a des glaçons de faits !

2/ Première étape en cuisine : le dessert. Il y a toujours de la préparation et de la cuisson et comme on ne sait jamais pour les catastrophes, je préfère le faire tout de suite.

3/ Pendant ce temps, The homme s’occupe d’acheter le pain et le vin.

4/ On s’attaque à l’apéro : tartinades, découpages de crudités, quelques canapés à préparer au four… : tout au frigo quand c’est prêt !

5/ Maintenant, au tour du plat. Cette fois, on fait toutes les découpes, mesures…, et parfois, on mélange comme il faut et on commence la cuisson qui terminera tranquillement quand les invités seront là.

6/ On prépare les ingrédients pour l’entrée : découper les légumes ou autre, préparer les sauces et tout va au frigo pour être disposé dans les assiettes plus tard.

7/ Les fromages sont disposés dans une jolie assiette recouverte de film et hoplé, au frigo.

8/ On met la table. Ca, c'est The homme qui s'en occupe car il a plus l'oeil que moi pour l'harmonie d'ensemble.

 

Une fois tout le monde arrivé, dernières étapes :

1/ Pendant l’apéro, un de nous s’éclipse discrètement pour préparer l’entrée. Par « préparer », j’entends mettre dans les assiettes et c’est tout ! Car la préparation antérieure, normalement, a fait le plus gros du travail. Comme ça, on ne disparaît pas pendant trop longtemps et on peut profiter de nos invités.

2/ Pendant l’apéro ou l’entrée, tout dépend du temps de cuisson, on relance le feu pour le plat, où on le met à cuire si ça n’avait pas encore commencé.

3/ Pendant que l’un s’occupe de débarrasser, après le plat, et d’apporter le fromage, l’autre s’occupe de dresser les assiettes pour le dessert et hoplé, tout est ok !

4/ Bon, par contre, j’ajoute une ptite touche perso pas très recommandée officiellement : de temps en temps, je prends 5 minutes et je vais faire un peu de vaisselle dans la cuisine car quand il y en a trop, ça me stresse alors.. j’évite !

 

Voilà donc comment s'y prendre pour recevoir zen ! Bon app'!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

la bande à Jules 23/08/2010 21:27


au moins tu sais recevoir,...


Paradoxale 27/08/2010 10:45



et j'adore ça!



Béa 23/08/2010 14:19


Ben moi, je crois que la prochaine que l'occasion se présente je t'appelle et je te paie très cher pour faire tout ca !


Paradoxale 27/08/2010 10:44



cela dit, ça ne marche pas à tous les coups. J'ai reçu mes soeurs cette semaine et
j'avais laissé de côté le facteur enfants qui courent partout et qu'il faut recadrer, résultats: je n'ai pas pu profiter de la soirée! en plus, j'étais sans The homme...



Malicia 23/08/2010 09:50


Merci pour ton vote aussi sur le concours de silana ! :)


Paradoxale 23/08/2010 10:08



c'était avec plaisir!



Malicia 23/08/2010 09:49


Eh bien, un vrai diner presque parfait ;) Moi, en général je reçois de manière plus simple (forcément appart d'étudiante) mais j'aime préparer un petit quelque chose qui fera vraiment plaisir à mes
invités :)


Paradoxale 23/08/2010 10:08



ça a l'air compliqué, mais en fait, organiser les choses comme ça, ça permet d'alléger la tâche et de recevoir comme on aime! mais je comprends pour le coup de
l'appart d'étudiante, je faisais comme toi avant!